Karambolage

Publié le par crazydiam.over-blog.com

karambolageA plusieurs reprises, je suis passé pour un extra-terrestre lorsque j'ai évoqué ma passion pour l'Allemagne. A entendre certains de mes interlocuteurs, l'histoire de ce pays se résume à la période 1933-1945, sombre période pendant laquelle il était conseillé pour ses habitant de tendre le bras droit à 45°. Et la première image qu'ils ont de l'Allemagne était plutôt Papa Schultz que Michael Schumacher ou Claudia Schiffer. 

 

En 2004, est apparue une émission nommée Karambolage. Je suis rapidement devenu un téléspectateur assidu de ce rendez-vous hebdomadaire avec nos amis allemands. Cette émission balaie d'un revers de la main tous les clichés les plus navrants sur ce pays. Elle nous fait découvrir sur un ton léger l'Allemagne, la France ainsi que les différences les similitudes qui existent entre nos pays.

 

Je suis ravie qu'on ai pu découvir ce pays sous un autre angle. Ce pays dont j'ai découvert la langue en 1985. Et puis en 1989, je me suis enfin rendu en RFA. Oui, c'était avant la Wiedervereinigung, la réunification. Comme dirait mon amie Sheila : "You're showing your age !" . C'était exactement à Kenzingen, en Forêt-Noire, dans le Bade-Wurtemberg. Vous savez, en bas à droite de l'Allemagne. J'y ai découvert des gens charmants, et même charmante pour une certaine Elisabeth...mais là je m'égare !

 

Je vous invite à suivre ce rendez-vous hebdomadaire qui vous apprendra énormémént de choses. Vous apprendrez que, par exemple, le Nutella® n'a pas la même texture de notre côté du Rhin que chez nous amis teutons. Vous saurez que même les onomatopées n'ont pas le même son ici et là-bas ! Et vous pourrez jouez à la traditionnelle devinette : "Où ce plan a--t-il été tourné ? En France ou en Allemagne ? Et où se cache l'indice ? Parce qu'il y en a un !!"

 

 De nos, de moins en moins de jeunes français apprennent la langues de Goethe. Si ce genre d'émission pouvait avoir un rôle, même minime, sur la promotion de la langue allemande, ce serait très bien ! Alors n'attendez pas ! Le dimanche, à 20 heures, regardez Arte.

Publié dans Culture

Commenter cet article