Eva Joly : respectons-la !

Publié le par Olivier TRONEL-BOCCARA

Joly.jpgJ'ai déjà consacré un billet aux dérives de la droite notamment sur les questions  liées à l'homosexualité. Cette fois, c'est le premier ministre qui a dérapé en insistant sur la double nationalité de la candidate des Verts.

 

Il disait que "cette dame n'[avait] pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l'histoire française". Lionel Tardy l'incitait même à rentrer en Norvège, oubliant certainement que Mme Sarkozy est née à Turin, en Italie, et que Mme Fillon, elle, est née, à 50 km de Cardiff, à Aberrgavenny, au Pays de Galles. Et ce, quelques mois après que Christian Jacob, ait dit que Dominique Strauss-Kahn n'était pas à l'image de la France.

L'UMP est en plein débat sur la bi-nationalité. Certains députés demande sa suppression. Mais cela n'excuse pas tout. Autant la campagne électorale implique certains débats un peu vifs, autant il y a des limites à ne pas dépasser. Que ce soit à l'égard de Martine Aubry qui fut la cible de rumeurs scandaleuses ou à l'égard d'Eva Joly.

 

Personnellemment, je suis opposé à sa proposition consistant à supprimer le défilé du 14 juillet. Il me semble que ce jour  est un moment d'unité nationale et est une occasion de fêter ce qui fait la beauté de notre république. Mais j'avoue avoir beaucoup de respect pour ce qui fait la cohésion de la nation comme l'hymne nationale que je n'ai pas supporté voir sifflée au stade de France ou le drapeau que je n'ai pas aimé voir brûlé à Bir Zeit.

 

Mais mon desaccord se fait dans le respect de ce que peut dire ou faire cet adversaire politique. Pour moi il n'y a qu'une sorte de français et pas deux, ceux qui sont nés français et ceux qui le sont par mariage ou par naturalisation.

 


Publié dans Politique

Commenter cet article

Olivier TRONEL-BOCCARA 23/07/2011 16:25



Certes le ciment de la nation comprend tout ce que tu évoques mais je considère que l'armée en fait partie. C'est en cela que j'étais favorable au maintien de la conscription obligatoire qui pour
moi était une institution qui - du moins en ce qui me concerne - faisait appel à mes sentiments non pas nationalistes mais républicains.



Clement Pinson 19/07/2011 20:21


Le ciment du nationalisme, malheureusement! Un gâchis de générations de la guerre de 14 jusqu'à la guerre d'Algérie. Le ciment de la nation est, pour moi, dans ses déclarations et constitutions et
il est surtout dans son histoire politique, tout ce qui a été un vrai rempart contre les régimes fascistes, dictatoriaux et totalitaires.


Olivier TRONEL-BOCCARA 18/07/2011 23:28



Je ne suis pas sûr que les socialistes aient un profond respect pour la chose militaire  ! Je considère que l'armée est le ciment de la nation et que le défilé du 14 juillet est un
rendez-vous avec les français.



Clement Pinson 18/07/2011 22:06


Je ne comprendrai jamais le respect des socialistes pour la chose militaire: une énorme dépense publique; qui alimente l'industrie la plus réac' (dassault/le Figaro...); aucun résultat positif en
60 ans!!; une armée au service de la spoliation en Afrique comme en Lybie. En ai-je assez dit? Mais peut-être faut-il y voir, encore, un simple intérêt financier?