Avec Jacob, ça vole bas !

Publié le par Olivier TRONEL-BOCCARA

A lire les propos tenus par Christian Jacob, je constate que ce monsieur n'a rien à envier aux autres dignes représentants de la nouvelle génération de comiques comme Frédéric Lefèvre, Jean-François Copé, Dominique Paillé ou Benjamin Lancar. Force est de constater que l'UMP, en plus de leur incompétence à régler les problèmes des français, a franchi un palier en terme d'agressivité à notre égard. Je rejoins ceux qui estiment que les propos de Christian Jacob à l'égard de Dominique Strauss-Kahn, selon lesquels le président du FMI, ne serait pas le candidat de la France, de la France des terroirs et des territoires, ont des relents dignes d'une période sombre de notre histoire.

 

La droite nous avait habitué habitué aux attaques pas,peu ou mal argumentées mais depuis peu les attaques à l'adresse de Dominique Strauss-Kahn se sont multipliées. Est-ce un signe que DSK est une menace ? Les soutiens du directeur général du FMI - dont je suis - en sont persuadés. 

On est tout à fait en droit de récuser le procès en antisémitisme intenté à la droite. Pour autant, la France des terroirs - visiblement chère à Christian Jacob - n'est guère représenté par Nicolas Sarkozy et son camp. Je pourrais citer pèle-mêle l'épisode du Fouquet's. Les vacances sur le yacht de Vincent Bolloré ou les vacances de nos gouvernants qui était loin de faire honneur à la France de nos terroirs. Certes la Tunisie - terre de mes racines - est un pays magnifique mais l'opinion publique retiendra que nos ministres ont préféré les pays étrangers hautement tournés vers le tourisme plutôt que des endroits magnifiques de notre hexagone comme Dieulefit (petit clin d'oeil à Mme la Maire), la Haute-Maurienne, ou autres villages médiévaux de notre pays comme Pérouges, lieu de promenade privilégié des lyonnais le dimanche.

Reste à espérer que la campagne électorale, qui devrait connaître un coup d'accélérateur dans les prochains mois, nous permettra d'avoir un débat un peu plus évolué que le climat politique actuel. Mais il est probable que ce souhait soit entendu ! Quant à Frédéric Lefevre ou Benjamin Lancar, il serait fastidieux de répertorier leurs attaques imbéciles. 

Il nous appartient à nous, socialistes, de ne pas incarner la gauche la plus belle du monde mais d'apporter une réelle alternative aux français. Laissons la hargne, l'arrogance et la bétise à l'UMP.

Publié dans Politique

Commenter cet article